Atelier Femmes des territoires du vendredi 03 septembre 2021

Je me lance dans l’entrepreneuriat : qui est mon client et le besoin qui va le motiver à solliciter mes services ou produits ?

Coaching pour femmes entrepreneures. Vendre et te vendre avec confiance et sérénité. Tu ne se seras plus seule pour débuter ton projet entrepreneurial.
Coaching pour femmes entrepreneures. Vendre et te vendre avec confiance et sérénité. Tu ne se seras plus seule pour débuter ton projet entrepreneurial.

Coaching pour femmes entrepreneures. Vendre et te vendre avec confiance et sérénité. Tu ne se seras plus seule pour débuter ton projet entrepreneurial.

Qui est mon client ? Vais-je prendre un vrai plaisir à l’aider ? Pour améliorer quoi dans sa vie ?

Avec mon expérience en deux ans et ce que j’ai pu observer chez mes clientes : je constate que nous pouvons nous mettre une telle pression pour se rendre visible, générer un premier revenu – pour vivre de son activité avec fierté – que nous en oublions l’essentiel : en tant qu’entrepreneure nous avons affaire en 1er à de l’humain. Et non à des porte feuilles ambulants sur pattes

A force de me prendre des murs en me mettant une énorme pression à vouloir être reconnu, visible, dire à mon entourage avec panache que « je me casse de mon job d’enseignante » j’ai fini par appuyer sur le bouton pause pour me recentrer sur pourquoi je manquais de résultats. Ma réflexion a été de revenir à l’essentiel, aux bases. Les gens à qui tu partages ton message sont des humains comme toi et moi avec des problèmes, des besoins. Et comme le dit mon papie : « il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions »

Coaching pour femmes entrepreneures. Vendre et te vendre avec confiance et sérénité. Tu ne se seras plus seule pour débuter ton projet entrepreneurial.
Il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions

Si toi aussi tu joues le jeu de lever un peu le pied, de ralentir, de mettre en pause la peur d’échouer, du regard des autres pour écouter ce que ton client potentiel a à te partager – tu trouveras toi aussi ton message d’entrepreneure.

Un message clair concernant un besoin précis qui fera que ton prospect cible en t’écoutant – peu importe tes années d’expérience – pourra te reconnaître comme l’experte pour répondre à son problème avec une solution adaptée

Prête ?

Ta clientèle, son pire problème

Un outil de questionnement à pratiquer à deux si tu connais un ou une personne qui débute dans l’entrepreneuriat comme toi. Ou en autonomie avec un carnet ou un autre support pour écrire les réponses de ton choix

  1. Tout d’abord en une phrase : qui est ton client ?

Mon exemple : les femmes qui se lancent dans l’entrepreneuriat

  1. Qu’est-ce que tu connais déjà de sa situation de vie ?

Exemple concret : des femmes qui débutent en entrepreneure de tout âge, toutes catégories de diplômes. Elles entreprennent en solo, en parallèle de leur job ou en profitant du chômage. Entreprendre pour elles est un moyen de reprendre les rênes de leur vie pro’ et perso’ parce que…

  1. Les adjectifs qui, selon toi, qualifie le mieux cette personne sont… ?

Des traits de caractère, des valeurs fortes …

  1. Imagine-toi : tu rencontres par hasard dans la rue la personne que tu viens de décrire. Quel est son pire problème au moment où tu lui parles ? Et pourquoi as-tu envie de l’aider ?
Coaching pour femmes entrepreneures. Vendre et te vendre avec confiance et sérénité. Tu ne se seras plus seule pour débuter ton projet entrepreneurial.
  1. En quoi est-ce selon toi important de rencontrer en vrai … – Ex : des femmes jeunes entrepreneures – pour créer et vendre ta 1èreoffre ?
  1. De ce que tu connais déjà de ton client : de quoi a t-il besoin en priorité ( la solution ) en sollicitant tes services ou produits ?

Gagner ta vie avec une clientèle en demande d’une solution concrète

Je te disais plus haut qu’à force de me prendre des murs et de manquer de résultat je m’étais obligée à appuyer sur pause et à me recentrer sur l’essentiel, les bases. Mon message manquais de précision, je ne touchais pas les bonnes personnes sur les réseaux et je compensais en me disant que plus je publiais plus j’aurais de chance d’avoir des résultats par la suite.

Le premier facteur de découragement que j’observe aujourd’hui chez mes clientes jeunes entrepreneures : c’est de manquer de clarté et de confiance sur le besoin auxquelles elles répondent en vendant leurs services ou produits.

Cibler un besoin concret en entrepreneuriat : pourquoi ?

Un besoin est l’expression d’une sensation de manque liée à des émotions diverses – à laquelle nous répondons en recherchant une solution adaptée.  

Plus la sensation de manque que tu cibleras chez ton client sera « douloureuse », « urgente » et « reconnue » plus ton message aura de l’impact auprès des bonnes personnes qui trouveront par la suite une motivation, une envie valable de recourir à tes services ou produits.

C’est pourquoi je te propose de vérifier avec cet outil en trois points que le message que tu partages aux gens – sur internet, de vive voix – répond à un réel besoin exprimé chez une catégorie d’individus.

Cibler un besoin concret en entrepreneuriat : comment ?

Douloureux : Ton client ressent le manque de qqch comme douloureux
Cela ne veut pas dire forcément souffrance. Tu peux le remplacer par « frustrant », « récurrent », « pénible » aussi. En somme ton client ressent « au quotidien » le manque de quelque chose et n’a plus envie de continuer à vivre avecPar rapport à son pire problème (question précédente) : que lui manque-t-il précisément ?
 
Ta réponse
Urgent : Ton client ressent le besoin de combler ce qui lui manque comme urgent
Tu l’as peut-être déjà expérimenté. Moi oui. Un individu est capable de vivre très longtemps avec le manque de quelque chose avant de se décider à le combler. Car cela demande un investissement sur soi, financier ou de ne plus pouvoir faire autrement. 
 
En général le besoin de combler un manque résulte d’un déclic. 
Quel serait ce déclic qui ferait que ton client est prêt à changer quelque chose dans sa vie pro, perso, quotidienne… ?Ta réponse
Reconnu : ton client reconnait que ce serait bon pour lui de combler ce qui lui manque pour changer, améliorer qqch dans sa vie
Quand ton client a franchi un cap, est ok avec lui-même pour agir et changer suite au déclic. Quel aspect précis de sa vie ton client veut-il positiver ou faire rentrer dans l’ordre ?
Coaching pour femmes entrepreneures. Vendre et te vendre avec confiance et sérénité. Tu ne se seras plus seule pour débuter ton projet entrepreneurial.

Pour conclure

Selon moi il est fondamental que ton message auprès des gens aborde ces trois critères afin de créer de l’impact et une envie de s’intéresser à toi. En particulier j’aime beaucoup communiquer sur le critère « reconnu » : il n’y a pas que le problème. Il y a aussi la projection positive dans l’avenir que tu proposes à ta communauté avec tes services ou produits.

Ton client est le seul « maître » de sa vie et lui seul peut décider de changer. Peut-être n’est-il pas encore prêt ou ne le sera que dans quelques mois. Mais pour autant ton message ne pourra que lui être utile si tu lui parle juste.

Il est en ton pouvoir de lui partager du contenu, des expériences qui l’aide à réfléchir au manque qu’il ressent pour qu’il puisse – s’il en a envie – changer ensuite en mieux un aspect de sa vie avec la solution sur mesure que tu lui proposes. 

Pour résumer avant de se quitter :

Qui est ton client ?

Son pire problème ?

Son besoin le plus douloureux, urgent et reconnu ?

Ton message à son intention ? Un message clair concernant un besoin précis qui fera que ton prospect cible en t’écoutant – peu importe tes années d’expérience – pourra te reconnaître comme l’experte pour répondre à son problème avec une solution adaptée

%d blogueurs aiment cette page :